L’iPhone a tué la photographie !

ParMichel Caumes

L’iPhone a tué la photographie !

Dans cette vidéo, je parle des différentes révolutions de l’histoire de la photographie, presque bi-centenaire !

Apple avec l’iPhone a été en 2007 l’acteur d’une de ces révolutions.

Steve Jobs lors de la conférence de lancement du premier iPhone en 2007

Aujourd’hui, la majorité d’entre nous dispose d’un smartphone et nous faisons beaucoup de photos (et de vidéos) avec.

En 2017, rien que sur la plateforme Instagram, 70 millions de photos ont été partagées (donc prises avec un smartphone) chaque jour !

La part des Français disposant d’un smartphone est passée de 17 à 65 % en seulement trois ans et on atteint environ 80 % aujourd’hui.

Depuis 2007, Android et les constructeurs associés (Samsung en 1er lieu) ont “attaqué” ce marché férocement face à Apple.

Dans ce contexte, de nombreux fabricants d’appareils photos compacts se sont retrouvé en difficulté.
Ils ont imaginé différentes solutions dont la principale est la montée en gamme avec des compacts haut-de-gamme.

Ces nouveaux compacts ont désormais des objectif lumineux voire très lumineux et de plus gros capteurs pour se différencier de la qualité obtenue globalement avec les meilleurs Smartphones, tout en disposant d’une meilleure ergonomie.

Cette bataille n’est pas terminée. Les fabricants de réflex se sont également vu détrôné un marché bien gardé, par les hybrides, intermédiaires entre les compacts, bridges et reflex, dont les objectifs sont interchangeables et la qualité est aussi bonne sinon meilleure que les meilleurs appareils reflex.

Qu’en est-il des photographes ?

Durant l’histoire, les photographes professionnels ont toujours eu peur des révolutions qui ont impacté le matériel photo, le rendant de plus en plus populaire et accessible tant au niveau financier que de la simplicité d’exécution.

UNITED STATES – MAY 28: Le “Kodak”, inventé par George Eastman (1854-1932), est peut-être la caméra commerciale la plus importante jamais produite. La caractéristique importante du Kodak n’était pas la caméra elle-même mais le nouveau système photographique commercialisé pour le soutenir. Il a été vendu pré-chargé avec suffisamment de film pour prendre 100 photographies. Après que le film a été exposé, la caméra a été postée à l’usine où le film a été développé et imprimé, les négatifs et un ensemble d’impressions puis retournés au propriétaire avec les fris de port du film. Dans le passé, les photographes devaient traiter leur propre film. En 1900, l’appareil photo Kodak ‘Brownie’ a été introduit, avec un prix de vente de seulement 1 $ aux États-Unis (5 shillings en Grande-Bretagne), ouvrant la photographie à un marché de masse. (Photo by SSPL/Getty Images)

Les premiers photographes étaient des peintres qui s’étaient approprié cette nouvelle technique pour simplifier leur art et être plus productifs (oui, l’être humain cherche toujours la voie la plus facile, et c’est pour cela que toutes les technologies ont été inventées)

Leica a également marqué l’histoire de la photographie avec le Leica I, le premier appareil compact à visée télémétrique et utilisant le format réduit de film en 35 mm, utilisé également dans l’industrie cinématographique.

Puis la photographie est sortie du studio avec des appareils de plus en plus légers et compacts.

Le premier Leica commercialisé en 1913

A la fin des années 90 est arrivé la grande déferlante numérique qu’on appelle la “révolution numérique“.

C’est dans ce contexte qu’Apple en 2007 à révolutionné le Smartphone, qui existait déjà auparavant mais n’était pas convivial et assez complexe à utiliser, car il fallait passer par de minuscules claviers.

Avec la sortie de l’iPhone en 2007, la photographie devient accessible à tous et à tout moment puisqu’on dispose d’un appareil photo constamment dans notre poche.

Même des professionnels ont craqué pour la légèreté et la spontanéité des photos permises par l’appareil qu’on avait toujours sur soi, et peut-être pour ces raisons, ou peut-être aussi pas snobisme, de grands reportages dont des mariages de luxe ont été réalisés uniquement à l’iPhone ont été vendus (et donc achetés) parfois très cher !

Ce qui prouve que l’appareil photo reste le pinceau du photographe, juste un instrument, même s’il est aujourd’hui bourré de technologies. 

Que nous réserve l’avenir ? Certainement d’autres révolutions vont arriver, mais la photographie sera toujours une technique à maîtriser, mais aussi un art dont l’humain est au centre, en apportant sa propre vision et en impulsant sa manière de voir le monde et de penser.

Si vous souhaitez photographier 📱, retoucher 🎨 et publier vos photos avec un rendu professionnel uniquement avec l’appareil photo que vous avez toujours sur vous, votre Smartphone, j’ai créé une formation spécialement pour vous :

À propos de l’auteur

Michel Caumes administrator

Photographe professionnel passionné par la photographie. La photo est ma profession et mon loisir à la fois :-)