Pourquoi le flash peut-être le meilleur ami ou le pire ennemi du photographe ?

Le flash peut-être le meilleur ami ou le pire ennemi du photographe. Dans cette vidéo, je vous explique pourquoi !
Je vous explique également pourquoi le flash peut vous aider et comment il peut également nuire à vos photos.

Il existe plusieurs types de flashs et plusieurs utilisations possibles.

Le flash intégré

flash-integre-compactLe flash le plus courant et que vous avez toujours à portée de main est celui qui est intégré bien souvent à votre appareil photo.

Sur certains réflex haut de gamme ou professionnels il a tendance à disparaître. L’argument des constructeurs est que peu de professionnels l’utilisent car ils utilisent plutôt des émetteurs radio que des flashs pour déclencher d’autres flashs à distance.

Un autre argument c’est que le flash intégré escamotable est fragile et représente le point faible d’un boitier robuste.

Personnellement, j’apprécie les flashs intégrés sur mes boitiers quels que soient la gamme et le type, principalement pour faire du “fill-in” dont je vais reparler, mais également pour déclencher d’autres flashs cobra (strobisme). Et je n’ai jamais eu d’accident ou accroché un flash ouvert !

Malgrés tout, sur de nombreux appareils reflex, hybrides, compacts et même sur les smartphones, vous avez très souvent à disposition un petit flash sous forme de lampe flash ou de lampe LED (lampe à diode électroluminescente).
Les lampes LED sont utilisées pour la photo et pour la vidéo.


Le flash cobra

Le flash cobra est un flash un peu plus élaboré car il permet de pivoter sa tête à 180° latéralement et 90° verticalement.

Cette possibilité permet un éclairage doux et indirect avec de nombreuses combinaisons.

flash-cobraSes possibilités sont encore accrues s’il possède un réflecteur et un diffuseur intégré. Si ce n’est pas le cas, ce sont des accessoires qu’un peut acquérir.

On peut utiliser un flash cobra en intérieur et en extérieur en plein soleil. Dans ce cas là, on appelle cette technique le “fill-in” c’est à dire le débouchage des ombres par une lumière additionnelle. Dans le fill-in, la lumière principale reste le soleil ou la lumière ambiante.

Les flashs de studio

Il existe également des flashs dit de studio, qui permettent une infinité de possibilités de types d’éclairages et de combinaisons.

Le flash de studio démarre à une puissance à peine plus importante que les flash cobra haut-de-gamme et va jusqu’aux plus grandes puissances d’éclairage remplaçant la lumière ambiante.

lampe flash studioLe but du flash de studio est de contrôler totalement la lumière pour ne pas dépendre des conditions météo et lumineuses souvent changeante à l’extérieur ou en intérieur si on utilisait la lumière du jour rentrant par les fenêtres.

Chaque type de flash a des avantages et des inconvénients dont je vous parle dans cette vidéo

Bonne vision !

Articles Similaires

Portrait Michel Caumes

Je m’appelle Michel Caumes et suis photographe professionnel depuis plus de 25 ans, à Mulhouse en Alsace.

A travers ce blog, je souhaite vraiment vous transmettre toute mon expérience, mes trucs et astuces de photographe qui vous feront gagner de précieuses années de tâtonnement et d’auto-formation, ce qui a été mon parcours, n’ayant pas eu l’opportunité de suivre des études photo dans une école.

Ça ne m’a pas empêché pas de réussir pour autant, mais il est certain qu’une formation guidée pas a pas fait gagner énormément de temps !

Je souhaite vous aider au maximum à accélérer votre formation, par des articles, des vidéos, des podcasts.

Mais c’est vous qui devez pratiquer pour trouver votre propre style et être fier de vos photos !!